www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Rectangle à coins arrondis: Le fort du Barbonnet ou fort Suchet

Le fort du Barbonnet est un fort d’arrêt construit au dessus du village de Sospel à 850 mètres d’altitude. C’est un ouvrage important qui contrôle la trouée de Sospel qui est un des principaux axes d’invasion de Nice. Pour assurer la défense de ce secteur, il recevra deux tourelles Mougin appelées Jeanne d’arc et Bayard, ce qui le rend, en 1886, l’un des 3 ouvrages les plus cuirassés de France.

Le plan du fort

Dates de construction

 

Effectif

 

Capacité du magasin à poudre du fort

Capacité du magasin aux cartouches

 

Boulangerie                 

Puits et citernes

Pont de l’entrée principale 

Communication liaison optique avec

Communication télégraphe électrique                             

Projets de modernisation

· Installation d’une tourelle galopin de 155L, de 2 tourelles de 75 et d’une tourelle de mitrailleuses.

· Renforcement des tourelles Mougin, installation d’une tourelle de mitrailleuses, mise sous coupole du projecteur photo électrique et renforcement de la contre escarpe au saillant sud.

· 1891-1892 Construction d’un magasin sous roc d’une capacité de 54 tonnes de poudre noire

· 1910-1914 Installation de 4 guérites blindées sur le parapet d’infanterie et renforcement de la caponnière sud

· 1913-1914 et 1929-1934 Renforcement des deux tourelles Mougin, les travaux seront stoppés à cause de la guerre. Ils reprendront pendant l’entre deux guerre lors de l’intégration de l’ouvrage dans le programme Maginot

· 1914 Construction d’un observatoire bétonné pour diriger le tir des tourelles

Modernisations

· 1883 - 1886

 

·  Environ 365 hommes

 

·  1 magasin d’une capacité de 80 tonnes

·  Pas de magasin aux cartouches

 

·  2 fours

·  1 puits alimentant une citerne

·  1 pont à effacement latéral

·  Pas de poste optique

·  Avec les autres ouvrages de l’avancée et la place de Nice

1888

1913 à 1914

Zone de Texte: Pièces de rempart
du fort et de sa batterie annexe
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Défense des fossés
Zone de Texte: Nb de pièces
Zone de Texte: 28
Zone de Texte: 37

Armement du fort et cuirassements installés entre 1888 et 1914

Le fort ne connaîtra pas le feu pendant la première guerre mondiale car l’Italie rejoindra la triple alliance. Dans les années 30, un ouvrage Maginot sera construit en contrebas du fort, et la rotation des tourelles sera électrifiée et les travaux de renforcement seront terminés. Un projet prévoyait de relier par une galerie l’ouvrage Maginot au fort, mais il ne sera pas réalisé car le fort n’est pas à l’épreuve des nouveaux obus, ce qui risquerait d’affaiblir l’ensemble .

En juin 1940, pendant l’offensive italienne, un incident de tir se produira dans le bloc Maginot tuant deux soldats. La défense de l’ensemble sera alors confiée aux deux vieilles Mougin qui tireront près de 170 coups avec un grand succès sur les italiens sans être inquiétées par l’artillerie adverse.

Après la guerre, le fort sera réarmé, les tubes des tourelles seront remplacés par ceux des deux dernières tourelles Mougin du Nord Est de la France, celle du fort de Frouard et celle de Villey le Sec.

En 1963, le Barbonnet n’a plus aucun intérêt défensif, la tourelle Bayard est désarmée et ses tubes sont rendus au fort de Villey le sec à des fins touristiques.

Aujourd'hui, le fort du Barbonnet est visitable à la belle saison, il possède un important musée sur l’artillerie et il fait parti des rares forts en parfait état à voir absolument. Plus de renseignements pour les visites http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/le-fort-suchet-dit-du-barbonnet

1891

Zone de Texte: 27

Programme 1900

 

Projet daté de 1909