www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

La place de Bourg-Saint-Maurice surveille les débouchés d’une armée ennemie venant de l’Italie par le col du Petit St Bernard. Elle est construite après la demande du Général Berg en 1880, qui constate que les Alpes du Nord ne sont plus une barrière infranchissable. En effet, des troupes Italiennes ont été observées en train de s’entrainer sur les sommets des Alpes. Très rapidement, les régiments de chasseurs Alpins sont créés et le gros village de Bourg-Saint-Maurice reçoit à partir de 1890 un fort, une batterie et un blockhaus  pour surveiller ce passage de plus en plus stratégique. Les sommets de la frontière sont aussi fortifiés dans cette même période avec la construction du fort de la Redoute Ruinée et de l’ouvrage du Roc Noir qui sont deux ouvrages extérieurs avancés de la place à proximité de la frontière au col du Petit Saint-Bernard.

En 1913, la place de Bourg-Saint-Maurice se compose de deux parties, le secteur N°1 qui comprend les ouvrages de la rive droite de l’Isère et le secteur N°2 qui renforce l’Est de la place avec la construction de nouveaux ouvrages comprenant un magasin de secteur et 4 batteries d’artillerie nommées Têtes N°5, Leuchelet N°4 et Courbaton N°3 et 3 bis.

Juste avant la guerre, un projet daté d’avril 1914 prévoyait d’équiper la place d’une station radiotélégraphique. Les ouvrages du secteur 1 en particulier le fort du Truc et la batterie de Vulmix seront modernisés mais les travaux, qui ne seront pas terminés à la déclaration de guerre, seront définitivement stoppés lorsque l’Italie changera de camp en s’alliant à la Triple Entente et en devenant notre allié pour le reste du conflit en mai 1915.

 

En 1914, la place de Bourg Saint Maurice possède, en plus des ouvrages fortifiés :

 Quatre casernes appelées quartier Bulle, casernes de Vulmix, de Séloges et de Courbaton

 Une manutention équipée d’un four permanant de 200 rations et de 2 fours portatifs Lespinasse ancien modèle de 180 rations chacun

Un central civil et militaire qui gère les communications de la place

Un armement de 4 sections de mitrailleuses et 36 pièces d’artillerie dont 34 de sureté répartis dans les différents ouvrages

Un effectif de guerre qui se compose de 135 officiers, 6004 hommes, 128 chevaux et 7 voitures répartis dans les différents organes de la place.

La place forte de Bourg-Saint-Maurice et les défenses extérieures fortifiées du col du Petit Saint-Bernard

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Effectif prévu pour la réserve générale de la place d’après l’instruction du 30 juillet 1909

Armée active

· Etat Major du Gouverneur :  Aucun

· Etat Major de l’artillerie : Aucun

· Etat Major du Génie : 3 officiers, 4 hommes et 3 chevaux

· Direction des Services de l’intendance : 4 officiers, 2 hommes et 4 chevaux

· Direction du Service Médical : Aucun

· Gendarmes : Aucun

· Infanterie : 47 officiers, 5251 soldats, 91 chevaux et 7 voitures du 9ème RI

· Artillerie : Aucun

· Auxiliaire de places fortes : Aucun

· Génie : Aucun

· Commis et ouvriers d’administration : Aucun

· Infirmier : Aucun

· Douaniers : 2 officiers et 32 hommes

· Télégraphistes : 2 hommes

 

Soit un effectif total de 67 officiers, 2221 hommes, 145 chevaux et 7 voitures

Armée Territoriale

· Etat Major du Gouverneur : Aucun

· Etat Major de l’artillerie : 1 officier, 1 homme et 1 cheval

· Etat Major du Génie : 1 officier, 2 hommes et 1 cheval

· Direction des Services de l’intendance : 4 officiers, 3 hommes et 2 chevaux

· Direction du Service Médical : 1 officier

· Gendarmes : 4 hommes

· Infanterie : Aucun

· Artillerie : Aucun

· Auxiliaire de places fortes : Aucun

· Génie : 1 officier et 51 hommes du 4ème Régiment du Génie

· Commis et ouvriers d’administration : 12 hommes

· Infirmiers : 29 hommes

· Douaniers : Aucun

· Télégraphistes : 13 hommes

Effectif supplémentaire prévu de la répartition de la garnison de guerre pour le premier secteur d’après l’instruction du 30 juillet 1909

· Infanterie : 12 officiers, 529 soldats et 5 chevaux du 108ème RI territorial

· Artillerie : Aucun

· Génie et services divers : 25 hommes du 4ème Régiment du Génie et 50 auxiliaires de places fortes

· Auxiliaires et commis des services administratifs : 2 commis et ouvriers d’administration

· Télégraphistes et Infirmiers : 2 télégraphistes et 2 infirmiers

Soit un effectif de 12 officiers, 612 soldats et 5 chevaux.

Effectif supplémentaire prévu de la répartition de la garnison de guerre pour le deuxième secteur d’après l’instruction du 30 juillet 1909

· Infanterie : 12 officiers, 529 soldats et 5 chevaux du 108ème RI territorial

· Artillerie : Aucun

· Génie et services divers : 26 hommes du 4ème Régiment du Génie et 50 auxiliaires de places fortes

· Auxiliaires et commis des services administratifs : 4 commis et ouvriers d’administration

· Télégraphiste et Infirmiers : 2 télégraphistes et 2 infirmiers

Soit un effectif de 12 officiers, 613 soldats et 5 chevaux

Effectif à la mobilisation en 1914 à la première heure de la place forte de Bourg Saint Maurice et des ouvrages fortifiés

A la première heure

· Etat Major du Gouverneur : Aucun

· Etat Major de l’artillerie : 2 hommes

· Etat Major du Génie : Aucun

· Direction des Services de l’intendance : Aucun

· Direction du Service Médical : Aucun

· Gendarmes : 7 hommes

· Infanterie : 8 officiers, 281 soldats et 6 chevaux du 9ème RI

· Artillerie : 1 officier, 63 soldats et 1 cheval du 11ème régiment d’artillerie à pied

· Auxiliaire de places fortes : Aucun

· Génie : Aucun

· Commis et ouvriers d’administration : 3 hommes

· Infirmier : 2 hommes

· Douaniers : Aucun

· Télégraphistes : 4 hommes

Soit un effectif de 9 officiers, 272 hommes et 7 chevaux

Après renforcement de l’article 40

· Etat Major du Gouverneur : Aucun

· Etat Major de l’artillerie : 2 hommes

· Etat Major du Génie : Aucun

· Direction des Services de l’intendance : Aucun

· Direction du Service Médical : Aucun

· Gendarmes : 7 hommes

· Infanterie : 18 officiers, 1426 soldats et 6 chevaux du 9ème RI

· Artillerie : 1 officier, 105 soldats et 1 cheval du 11ème régiment d’artillerie à pied

· Auxiliaire de places fortes : 12 hommes

· Génie : 42 hommes du 4ème Régiment du Génie

· Commis et ouvriers d’administration : 13 hommes

· Infirmier : 17 hommes

· Douaniers : Aucun

· Télégraphistes : 4 hommes

Soit un effectif de 19 officiers, 1616 hommes et 7 chevaux

Au 8ème jour après la première heure

· Etat Major du Gouverneur : 1 officier, 1 homme et 2 chevaux

· Etat Major de l’artillerie : 4 officiers, 6 hommes et 4 chevaux

· Etat Major du Génie : 8 officiers, 5 hommes et 6 chevaux

· Direction des Services de l’intendance : 1 officier

· Direction du Service Médical : 4 officiers

· Gendarmes : 7 hommes

· Infanterie : 108 officiers, 2170 soldats et 113 chevaux du 9ème RI

· Artillerie : 6 officiers, 472 soldats et 3 chevaux du 11ème régiment d’artillerie à pied

· Auxiliaire de places fortes : 100 hommes

· Génie : 1 officier et 51 hommes du 4ème Régiment du Génie

· Commis et ouvriers d’administration : 26 hommes

· Infirmier : 40 hommes

· Douaniers : 2 officiers et 32 hommes

· Télégraphistes : 13 hommes

Soit un effectif de 135 officiers, 6004 hommes et 128 chevaux