www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

· Accueil

· Le système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les éléments des forts

· L’armement des forts

· Les forts de France

La place de Verdun

Les hauts de Meuse

La Place de Toul

La place de Langres

La trouée de Charmes

La place d’Epinal

La Haute Moselle

La place de Belfort

La trouée de Belfort

La place de Besançon

La place de Dijon

Pontarlier-Rideau du Jura

La place d’Albertville

Le secteur de Chamousset

La haute Maurienne

La place de Bourg-st-Maurice

La place de Lyon

La place de Grenoble

La place de Briançon

Le fort du château et son enceinte

La position de Rampes

La position du Gondran

L’ouvrage du Gondran A

L’ouvrage du Gondran B

L’ouvrage du Gondran C

L’ouvrage du Gondran D

Le fort et le blockhaus du Janus

L’ouvrage des Aittes

Le magasin de l’Infernet

Le fort de l’Infernet

Le casernement de la Cochette

Le fort de l’Olive

Les retranchements Berwick

La position de Lenlon

Le magasin de Lenlon

Le blockhaus de Lenlon

La position du Granon

La position de la Grande Maye

Le blockhaus de la Grande Maye

Le fort de la Croix de Bretagne

La position de la Lauzette

Le blockhaus de la Lauzette

Le fort des Têtes

La Communication Y

Le fort du Randouillet

Le fort Dauphin

Le fort d’Anjou

La redoute du point du jour

Le pont d’Asfeld

La redoute des Salettes

La batterie de la Croix de Toulouse

Le blockhaus de Malfosse

La citadelle de Mont-Dauphin

La place de Tournoux

L’avancée de Nice

La place de Nice

· L’armée française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Une fontaine à proximité du baraquement du magasin à obus vides. Cliché VAUBOURG Julie

Aujourd’hui, la position possède encore un grand nombre de vestiges. Elle est entièrement d’accès libre mais l’intérieur des ouvrages reste dangereux et interdit d’accès.

La position de Lenlon est une ligne de défense qui protège et qui complète l’armement du fort de l’Olive. Elle est placée au nord de la place, en avant de la position du Granon, à proximité du chemin stratégique 8 menant au fort de l’Olive . Elle est établie sur plusieurs niveaux sur la crête de Lenlon qui domine l’arrière du fort, allant de 2300 à 2500 mètres d’altitude.

Armement de la position et cuirassements installés entre 1913 et 1914

Le baraquement de l’artillerie ou hangar de l’artillerie. Cliché VAUBOURG Julie

La position de Lenlon et la batterie du Sapey

L’intérieur du hangar de l’artillerie. Cliché VAUBOURG Julie

Un des magasins de batterie de Lenlon. Cliché VAUBOURG Cédric

L’intérieur d’un des magasins de batterie de Lenlon. Cliché VAUBOURG Cédric

Une des portes en tôle du magasin de l’artillerie.

Cliché VAUBOURG Cédric

L’intérieur d’un baraquement. Cliché VAUBOURG Cédric

Une fontaine près des baraquements.

Cliché VAUBOURG Julie

Le captage de la source. Cliché VAUBOURG Julie

Vue sur la position et le blockhaus de Lenlon. Cliché VAUBOURG Julie

L’intérieur de la traverse abri de la batterie du Sapey. Cliché VAUBOURG Julie

La traverse abri de la batterie du Sapey. Cliché VAUBOURG Julie

Un baraquement proche  de la batterie du Sapey. Cliché VAUBOURG Julie

Une borne kilométrique proche de la batterie du Sapey. Cliché VAUBOURG Julie

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Détail de la composition de la position de Lenlon

 

· 1 retranchement d’infanterie appelé retranchement de Berwick construit entre 1709 et 1747.

· 1 blockhaus  pour 81 hommes appelé ouvrage de l’Enlon, il est construit de 1891 à 1893 au sommet de la crête, pour empêcher les assauts de l’infanterie ennemie sur le secteur.

· 1 magasin de secteur d’une capacité supérieure à 1 tonne de poudre noire construit de 1904 à 1908

· 2 magasins de batterie construits de 1904 à 1908, ils possèdent un stockage de 400 gargousses de 120 et 800 gargousses de 155 en 1914

· 4 batteries d’artillerie construites de 1904 à 1908 dont 3 sont placées en contre-bas de l’ouvrage de L’Enlon et 1 appelée batterie du Sapey à proximité du fort, elle est construite vers 1884 pour compléter l’armement du fort de l’Olive

· Plusieurs baraquements construits entre 1904 et 1908, ils possédaient un poste de commandement, une boulangerie équipée d’un four mobile Lespinasse de 180 rations, une cuisine et plusieurs chambrées qui hébergeaient les soldats

· L’alimentation en eau s’effectuait grâce à une source d’un débit de 20 litres à la minute qui alimentait plusieurs fontaines

 

1913

1914

Armement des 4 batteries d’artillerie de Lenlon

8 canons de 155 L sur affût SP

4 canons de 120 L sur affût SP

Armement de la batterie du Sapey

4 canons de 95 sur affût SP

Cuirassements et casemates

 

Nb de pièces

16

16

Effectif prévu de la réparation de la garnison de guerre de la position en 1914 d’après l’instruction du 30 juillet 1909

 

Batteries de l’Enlon et blockhaus

· Infanterie: 1 officier et 63 soldats du 110 ème  Régiment Territorial

· Artillerie: 3 officiers, 210 soldats et 1 cheval du 11 ème régiment d’artillerie à pied et 1 officier, 105 soldats du groupe territoriale du 11 ème régiment d’artillerie à pied

· Génie et services divers: Aucun

Soit un effectif de 175 hommes et 1 cheval

Batterie du Sapey

· Infanterie: Aucun

· Artillerie: 2 officiers et 105 soldats du groupe territoriale du 11 ème régiment d’artillerie à pied

· Génie et services divers: Aucun

Soit un effectif de 107 hommes et 1 cheval

Effectif à la mobilisation en 1914 à la première heure

 

· Infanterie: Aucun

· Artillerie: 1 officier et 32 soldats du 11 ème régiment d’artillerie à pied

· Génie et services divers: Aucun

Soit un effectif de 33 hommes