· Accueil

· Le système Séré de Rivières

· Le général Séré de Rivières

· Les éléments des forts

· L’armement des forts

· Les forts de France

La place de Verdun

Les hauts de Meuse

La Place de Toul

La place de Langres

La trouée de Charmes

La place d’Epinal

La Haute Moselle

La place de Belfort

La trouée de Belfort

La place de Besançon

La place de Dijon

Pontarlier-Rideau du Jura

La place d’Albertville

Le secteur de Chamousset

La haute Maurienne

La place de Bourg-st-Maurice

La place de Lyon

La place de Grenoble

La place de Briançon

Le fort du château et son enceinte

La position de Rampes

La position du Gondran

L’ouvrage du Gondran A

L’ouvrage du Gondran B

L’ouvrage du Gondran C

L’ouvrage du Gondran D

Le fort et le blockhaus du Janus

L’ouvrage des Aittes

Le magasin de l’Infernet

Le fort de l’Infernet

Le casernement de la Cochette

Le fort de l’Olive

Les retranchements Berwick

La position de Lenlon

Le magasin de Lenlon

Le blockhaus de Lenlon

La position du Granon

La position de la Grande Maye

Le blockhaus de la Grande Maye

Le fort de la Croix de Bretagne

La position de la Lauzette

Le blockhaus de la Lauzette

Le fort des Têtes

La Communication Y

Le fort du Randouillet

Le fort Dauphin

Le fort d’Anjou

La redoute du point du jour

Le pont d’Asfeld

La redoute des Salettes

La batterie de la Croix de Toulouse

Le blockhaus de Malfosse

La citadelle de Mont-Dauphin

La place de Tournoux

L’avancée de Nice

La place de Nice

· L’armée française

· Les forts visitables

· Liens

· Contact

· Qui sommes nous ?

· Mises à jour

· Statistiques

· Bibliographie

· Attention

Les traces des plates-formes de tir de la batterie. Cliché VAUBOURG Cédric

Les traces des plates-formes de tir de la batterie. Cliché VAUBOURG Cédric

Carte postale de la batterie de la Croix de Toulouse armée d’une pièce de 120L avant la Grande Guerre.

Collection Lionel PRACHT

Aujourd’hui, la batterie est en très mauvais état, les plateformes de tir ont été en grande partie remblayées et les baraquements ainsi que le magasin sont en très mauvais état. Mais, la position offre un panorama exceptionnel sur la ville de Briançon et ses alentours.

La batterie de la Croix de Toulouse est construite au nord de la ville sur un éperon rocheux d’un dénivelé de 700 mètres au dessus du fort des Salettes à 1998 mètres d’altitude. Sa mission est de contrôler la vallée de la Durance et les débouchés possibles par les vallées de la Vachette et de Montgenèvre.

Armement de la position et cuirassements installés entre 1878 et 1914

La batterie et la position de la Croix de Toulouse

Carte postale de la batterie de la Croix de Toulouse armée d’une pièce de 120L avant la Grande Guerre.

Collection Lionel PRACHT

Carte postale de la batterie de la Croix de Toulouse armée d’une pièce de 120L avant la Grande Guerre.

Collection Lionel PRACHT

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Une chambre de stockage du magasin à poudre. Cliché VAUBOURG  Cédric

L’accès aux chambres de stockage du magasin. Cliché VAUBOURG Cédric

L’intérieur du baraquement.  Cliché VAUBOURG Julie

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Une chambre de stockage. Cliché VAUBOURG Julie

Le baraquement de la batterie de la Croix de Toulouse. Cliché VAUBOURG Cédric

Le baraquement de la batterie de la Croix de Toulouse. Cliché VAUBOURG Cédric

Le baraquement de la batterie de la Croix de Toulouse.  Cliché VAUBOURG Cédric

Le magasin à poudre extérieur. Cliché VAUBOURG Cédric

L’intérieur du baraquement. Cliché VAUBOURG Cédric

La façade du baraquement du magasin extérieur. Cliché VAUBOURG Cédric

Détail de la composition de la position de la Croix de Toulouse

 

· 1 blockhaus appelé blockhaus de Malefosse construit de 1891 à 1893 sur la crête qui domine la Croix de Toulouse pour empêcher les assauts de l’infanterie ennemie sur le secteur

· 2 magasins à munitions de batteries construits en 1898-1899 nommés N°1 et N°2, ils permettaient en 1914 de stocker 600 gargousses de poudre noire pour canon de 120L.

· 2 batteries d’artillerie appelées batteries de la Croix de Toulouse et des Eythieux. Elles sont construites en 1876 et 1890 pour surveiller la vallée de la Durance et les débouchés possibles par Montgenèvre et la Vachette

· Deux baraquements construits entre 1879 et 1899, ils possédaient un poste de commandement et plusieurs chambrées.

· L’alimentation en eau s’effectue grâce à une citerne de 20 m³ alimentée par un apport d’eau de 2 sources et une fontaine à proximité de l’ouvrage (la fontaine sur la route des Salettes, 1 source Margot Duclaux à 600 mètres de l’ouvrage sur la route des Eythieux et 1 source au chalet des Eythieux ).

· Communication Télégraphie électrique depuis le baraquement de la Croix de Toulouse avec le fort du Château.

 

1878

1880

1893

1913-1914

Armement de la batterie de la Croix de Toulouse

6 canons de 95

4 canons de 95

6 canons de 120 L affût SP

Armement de la batterie des Eythieux

 

2 canons de 95

2 canons de 95 sur affût de campagne

en réserve à l’Arsenal

Cuirassements et casemates

 

Nb de pièces

6

6

6

8

Effectif prévu de la réparation de la garnison de guerre de la position en 1914 d’après l’instruction du 30 juillet 1909

 

· Infanterie: 1 officier et 31 soldats du 119 ème  Régiment Territorial

· Artillerie: 1 officier, 105 soldats et 1 cheval du 11 ème régiment d’artillerie à pied

· Génie et services divers: 2 télégraphistes

Soit un effectif de 140 hommes et 1 cheval

Effectif à la mobilisation en 1914 à la première heure

 

· Infanterie: 9 soldats du 119 ème  RI 

· Artillerie: 1 officier et 30 soldat du 11ème régiment d’artillerie à pied

· Génie et services divers: 23 soldats

Soit un effectif de 53 hommes