Zone de Texte: Entre les places fortes de Belfort et Epinal, les sommets Vosgiens offrent une barrière naturelle à une armée ennemie, que l’on décide de renforcer avec l’installation de plusieurs forts. Les travaux commencent en 1874 pour se terminer en 1877 avec la construction de quatre forts ( Forts du Parmont, de Rupt, de Château Lambert et de Servance) et de six batteries d’artillerie généralement annexes aux forts. 
Après 1885, les forts de rideau ne reçoivent pas de grosse modernisation, malgré quelques projets qui prévoyaient de les renforcer légèrement, car on juge difficile à une armée ennemie d’amener des pièces d’artillerie de gros calibre.
En 1914, cette ligne fortifiée était gardée par 2196 hommes à la mobilisation et 138 pièces d’artillerie.

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Le rideau défensif de la Haute Moselle