www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions Légales ISSN  2552-3163

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Qui sommes-nous?

Julie et Cédric VAUBOURG, un couple âgé de 31 et 34 ans, passionnés par les fortifications Séré de Rivières qui a décidé de partager ensemble, cet amour commun des vieilles pierres et du béton.

 

Pourquoi cette passion?

 

Elle remonte il y a plus de 25 ans, lorsque mon père me fit découvrir à la bougie les forts de Bois l’Abbé, Girancourt, mais surtout celui de Longchamp. En grandissant, j’ai continué à me rendre dans certains forts d’Epinal en particulier celui de Dogneville et de la Grande Haye pour m’amuser comme une partie des enfants de mon âge.  Mais, plus le temps passait, plus ma curiosité grandissait.

A quoi ont bien pu servir ces ouvrages ?

Comment se passait la vie à l’intérieur de ces forts ?

Etaient-t-ils reliés par des tunnels entre eux?

Pourquoi certains forts étaient en pierres et d’autres en béton ?

Des tonnes de questions qui restaient sans réponse.

 

En août 2005, la visite du fort d’Uxegney a permis de répondre à quelques unes de mes interrogations.

Quelques temps après, je fis la connaissance de Julie, ma future femme. Afin de l’impressionner, je pris la décision de l’amener au fort de Dogneville en essayant de lui expliquer le rôle de ces fortifications et leur histoire. Julie fut tout de suite convaincue par ces vieilles pierres et elle voulut en savoir d’avantage.

C’est à ce moment, que nous avons découvert le site internet de Luc MALCHAIR, www.fortiff.be, une bible de la fortification Séré de Rivières. Grâce à ce site, qui n’est malheureusement plus en ligne à ce jour, nous avons appris qu’il y avait des fortifications de cette période partout en France. Les visites guidées faites dans différents ouvrages tels que Villey-le-Sec, la batterie de l’Eperon ou encore Uxegney, avec une visite particulière de la chambre de tir de la tourelle de 75, éclairée grâce à des lampes à bougie, augmentèrent notre passion.

Passion qui me poussa à vouloir faire un livre sur la place forte d’Epinal. Nous avons donc décidé sous l’impulsion de Fabrice Thomassin, auteur de la thèse sur le fort de Longchamp, de nous rendre aux archives militaires de Vincennes, afin de recueillir des informations. Mais qui a dit qu’aux SHD on ne trouvait rien sur les fortifications Séré de Rivières ? C’est une mine d’informations pour des passionnés comme nous qui désiraient en connaitre d’avantage sur ces ouvrages. 

 

Julie et Cédric le 10 juin 2008 avant leur mariage sur la voie de 60 entre les forts d’Uxegney et de Bois l’Abbé.

© Dominique PETIT

Sortie au fort des Ayvelles en août 2011.

©Marc AMMANN

Julie et Lucas devant le canon révolver et le canon de 12 culasse du musée des Invalides au fort de Villeneuve-Saint-Georges en août 2014 © VAUBOURG Cédric

Cédric, Julie et Lucas le 16 Septembre 2016 au fort du Mont-Agel près de Nice. © VAUBOURG Cédric

Visite du fort de Corbas à Lyon en février 2014 © Jean-Pierre ZEDET

2009

2012

La rencontre de Lionel PRACHT, webmaster du Petit Atlas de la Fortification, avec lequel nous avons très vite sympathisés, augmenta encore plus cette passion, car il n’a pas hésité à nous faire partager son savoir et ses informations.

C’est grâce à Lionel puis à Jean-Luc KALUZKO, que nous avons découvert le monde de la photographie dans ces fortifications plus ou moins sombres.

Toutes ces actions ont permis d’avancer sur la rédaction du livre sur Épinal, dont le coût d'édition était un frein pour un jeune couple.

C’est Régis BERGER, président du fort de Villey le Sec, qui nous poussa en 2008 à créer un site web permettant d’illustrer les autres fortifications que nous visitions en dehors de celles d’Épinal.

En quelques semaines, les pages du livre étaient adaptées en pages web et elles étaient mises en ligne. Le nom de Fortiff'Séré fût alors choisi pour illustrer les « Fortifications Françaises du Général Séré de Rivières ».

Ce qui devait être au début quelques pages web prit de l’ampleur au fur et à mesure du temps au gré de nos visites et de nos recherches. Rapidement, un groupe d’amis nous rejoignit, lors des différentes sorties que nous organisions parfois dans des lieux inaccessibles. La fortif’ était devenue une deuxième famille.

Famille qui s’est agrandie lorsque Julie est tombée enceinte, mais l’arrivée de Lucas, ne nous a pas stoppés, tout au contraire. Désireux de faire partager cette passion à notre enfant, nous avons continué à voyager à travers la France pour poursuivre notre œuvre.

À partir de 2011, ce travail de recherche était de plus en plus sollicité par des communes ou des associations afin de réaliser des conférences et des expositions illustrant ce système méconnu.

Nous avons donc décidé fin 2013, de créer Fortiff'Séré – L’association Séré de Rivières afin de regrouper des passionnés et récolter des fonds pour répondre à ces nouvelles attentes. En 2014, le travail réalisé sur le site web et l’aide de personnes comme Jean-Pierre ZEDET ou Michel TRUTTMANN nous ont permis de réaliser l’exposition sur les fortifications Séré de Rivières qui voyage actuellement dans toute la France.

Lors d’une conférence réalisée sur la commune de Dounoux, nous avons fait la connaissance d’Éric THOCKLER, Marie HENRY et Benoit WISSEMBERG, trois Spinaliens désireux d’en apprendre un peu plus sur leur patrimoine.

Entourés de cette équipe et d’amis de longue date, nous avons ouvert en juin 2015, le fort de Dogneville, en accord avec la mairie, propriétaire des lieux.  Ce fort fut ainsi ouvert pour la première fois aux bianlouts afin de leur faire découvrir l’ouvrage se trouvant sur leur commune. Et là, une question est venue. Pourquoi ne pas restaurer un ouvrage tous ensemble ? Mais lequel? Dogneville était bien trop grand.

L’association étant basée sur la commune de Golbey, nous avons donc décidé de nous diriger vers le fort de la Grande Haye. La restauration de cet ouvrage est pour nous la continuation de notre travail.

2008 - 2018 10 années de fortif’ en photos

Aujourd’hui, le site web commencé il y a 10 ans est loin d’être terminé. Nous avons encore tellement de choses à vous partager et à vous faire découvrir. Il nous demande depuis sa création près de quatre heures de travail par jour et compte aujourd'hui un trafic minimum de 500 à 700 visiteurs journalier.

Ces travaux de recherche et de publication pendant toutes ces années, nous ont donnés l’occasion de vivre des moments inoubliables avec la rencontre de personnes passionnantes, la découverte d’associations de restauration exceptionnelles, la visite de fortifications inaccessibles et des interviews pour des reportages sur des chaînes nationales (TF1, France 3 et ARTE).

Nous tenions à remercier toutes les personnes qui nous ont aidées ou soutenues pour ce travail de recherche et bien d’autres visibles dans la page statistiques. Elles apportent avec un grand plaisir leur pierre à l’édifice.

 

Sans cette passion commune et ces personnes qui nous aident, notre site www.fortiffsere.fr et l’association n’auraient jamais vu le jour.

 

Si, vous désirez soutenir ce travail de mémoire, n’hésitez pas à adhérer ou à découvrir Fortiff’Séré - l’association Séré de Rivières. Vos adhésions nous seront très utiles pour les multiples projets que nous avons pour promouvoir le système Séré de Rivières.

Vous pouvez aussi nous rejoindre pour participer physiquement à la sauvegarde de l’une des fortifications du système Séré de Rivières, le fort de la Grande Haye à Golbey.

 

Pour tous renseignements supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

Cédric et Julie VAUBOURG

Sortie dans un des forts de Verdun en 2012.

© Marc AMMANN

Visite des fortifications de la digue de Cherbourg. © Lionel PRACHT

Visite des fortifications de la digue de Cherbourg. © Lionel PRACHT

Visite de l’ouvrage ouest du Vieux Canton en avril 2007. © VAUBOURG Cédric

2007/2008

2010

Julie à la Nibarde à Toul à 6 mois de grossesse © Pascal BURKHARDT

En direction du fort de l’Ile Pelée  à Cherbourg

© Olivier LE TINNIER

2011

Lucas devant une tourelle de mitrailleuses de l’ouvrage de Froideterre à Verdun

en juillet 2011 © VAUBOURG Julie

La première photo prise par Lucas au fort du Vézélois à Belfort en juin 2012

© Bresson THOMAS

2013

Julie et Lucas au fort de Tamié à Albertville en août 2012

sur la copie du canon de 120 L © VAUBOURG Cédric

Sortie au Fort de Liouville Hauts de Meuse juin 2013 © Marc AMMANN

Sortie au fort de Giromagny près de Belfort en février 2013

© Marc AMMANN

Sortie au Réduit du Mont Afrique à Dijon en mars 2013

© Bruno VINTOUSKY

Sortie au fort du Mont-Verdun à Lyon en août 2013  © Marc AMMANN

2014

Visite au fort de Douaumont à Verdun le 21 février 2016

© VAUBOURG Cédric

2015

Julie et Lucas à l’ouvrage de la Falouse à Verdun en février 2015

© VAUBOURG Cédric

Julie et Cédric pendant le reportage de France 3 au fort de Pugey à Besançon en octobre 2015

© France Télévision

2016

Visite du fort du Mont-chauve d’Aspremont et du Barbonnet en août 2015. © VAUBOURG Cédric

Visite de la forteresse du Mont-Agel près de Nice en septembre 2016.

© VAUBOURG Cédric

2017

Visite du fort d’Asnières à Dijon dans la caponnière double noyée en février 2017 

 © Bruno VINTOUSKY

Visite de la batterie du Mont à Langres en février 2017

 © Bruno VINTOUSKY

Weekend à Verdun, sur la Pamart du fort Saint Michel

 VAUBOURG Cédric

Visite du fort de Peigney à Langres en février 2017

 © Bruno VINTOUSKY

Visite du fort de Servance Haute Moselle en septembre 2014

© VAUBOURG Cédric

Un canon à Verdun en mars 2014 © VAUBOURG Julie

Julie en Visite à l’ouvrage de Deyvillers près d’Epinal en 2008.

© VAUBOURG Cédric