www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Le fort sera désarmé en 1903 lors du désarmement de la place. Il sera bombardé pendant la première guerre mondiale, surtout en 1917 - 1918. Aujourd’hui, c’est un dépôt de munitions de la première guerre mondiale très actif. Son accès est interdit.

Zone de Texte: Pièces de rempart
du fort et des deux batteries annexe
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Flanquement des fossés

1883

· Aucun projets de modernisation

Projets de modernisations

· Le fort est resté dans son état d’origine, il n’a subit aucune modernisation

Modernisations

Armement du fort et cuirassements installés en 1883

Zone de Texte: Nb de pièces
Zone de Texte: 19

Le fort de Montbérault est construit à 190 mètres au sud-est de la place en dessous de la batterie des Bruyères. Il devait assurer la défense entre Laon et Soisson par le biais da la batterie des Bruyères, le fort de la Malmaison et le fort de Condé sur Aine. Sont rôle est de surveiller les plateaux de Montchalons, celui de la Bove jusqu’au approche de la batterie des Bruyères. Il possède un poste optique qui lui permet de communiquer avec la place de Laon, la batterie des Bruyères, le fort de la Malmaison et celui de St Thierry à Reims

Le plan du fort en 1914

· 29 septembre 1878 - 1882

· 1 000 000 Fr. or

 

· 14 officiers

· 20 sous-officiers

· 336 soldats

· Pas d’infirmerie ni d’écurie

 

· 85,5 tonnes de poudre noire

· 410 400 cartouches

· 1 four de 300 rations chacun

· 1 puits d’une profondeur de 19 mètres alimentant 1 citerne de 180 m3

· 1 pont à levis

Dates de construction

Coût des travaux en 1885

 

Effectif 370 hommes

 

 

 

 

Capacité du magasin à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

Puits et citernes

Pont de l’entrée principale

Le fort de Montbérault ou fort Vicence