www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Le fort sera désarmé après 1903 comme le reste de la place et du Secteur Laon-La Fère, puis déclassé le 17 juillet 1912. L’ouvrage traversera les deux conflits sans grand dégât. Aujourd’hui, il est relativement en bon état, c’est une propriété communale qui est gérée par une association d’Air Soft.

Zone de Texte: Pièces de rempart
du fort et des deux batteries annexes
Zone de Texte: Cuirassements et casemates
Zone de Texte: Flanquement des fossés

1883

5 canons de 120 sur le réduit

10 pièces de 95 sur les 2 batteries annexes

· Aucun projet de modernisation

Projets de modernisations

· Le fort est resté dans son état d’origine, il n’a subit aucune modernisation

Modernisations

Armement du fort et cuirassements installés en 1883

Zone de Texte: Nb de pièces
Zone de Texte: 19

Le fort de Laniscourt est construit à 190 mètres d’altitude sur le plateau de la montagne des Creutes. Il devait appuyer le secteur ouest de la place de Laon en surveillant l’entonnoir entre Crepy et Laon. Il flanquait aussi le bord de la falaise jusqu'à Crepy. Le fort possède un poste optique qui communique avec la place de Laon, deux caponnières doubles pour protéger ses fossés et deux batteries d’artillerie annexes qui renforcent son armement. Parfois appelé fort de Mont en Laonnois.

Le plan du fort en 1914

· 10 mai 1879 - 1882

· 562 000 Fr. or

 

· 9 officiers

· 15 sous-officiers

· 237 soldats

· 1 infirmerie pour 13 malades

· 1 écurie pour 4 chevaux

 

· 47 tonnes de poudre noire

· 250 000 cartouches

· 2 fours de 200 rations chacun

· 1 puits d’une profondeur de 10 mètres alimentant 1 citerne de 180 m3

· 1 pont à levis

Dates de construction

Coût des travaux en 1885

 

Effectif 261  hommes

 

 

 

 

 

Capacité du magasin à poudre

Capacité du magasin aux cartouches

Boulangerie

Puits et citernes

Pont de l’entrée principale

Le fort de Laniscourt ou fort Sérurier