La trouée de Charmes

 

La trouée de Charmes est une zone vide où il n’y a presque pas de fortification. Son rôle est de piéger l’ennemi avec une armée restreinte entre les Places Fortes d’Epinal, Toul et Langres. Un fort sera construit dans cette zone vide, c’est le fort de Manonviller. Il est placé prés de la frontière pour donner l’alerte et ralentir l’ennemi pendant plusieurs jours.

Les autres forts, Bourlémont et Pagny la Blanche Côte, sont des ouvrages de deuxième ligne qui empêche le contournement de la Place Forte de Toul en dirigeant l’ennemi sur la place forte de Langres.

Les forts autour de Nancy

 

On construit 2 forts et 9 batteries d’artillerie près de Nancy pour défendre des nœuds ferroviaires et routiers très importants. Ils ne défendent pas la ville, ces fort sont rattachés à la Place Forte de Toul.

 

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Rectangle à coins arrondis: Le fort de Bourlémont
Rectangle à coins arrondis: La batterie de Pagny-la-blanche-Côte
Rectangle à coins arrondis: Le fort de Pagny-la-blanche-Côte
Rectangle à coins arrondis: La batterie d’Uruffe
Rectangle à coins arrondis: Le fort de Manonviller
Rectangle à coins arrondis: Le fort de Pont-Saint-Vincent
Rectangle à coins arrondis: Le plateau fortifié de Frouard
Rectangle à coins arrondis: Le fort de Frouard
Rectangle à coins arrondis: La batterie de l’Eperon

Les forts dans la trouée de Charmes et autours de Nancy

Rectangle à coins arrondis: La batterie de Bainville
Rectangle à coins arrondis: La batterie de Saint-Jean