Le massif fortifié de Frouard ou Parc Lattier défend les vallées de la Moselle et de la Meurthe mais aussi les nœuds ferroviaires et routiers qui mènent à Paris. Il empêche aussi l’invasion de la capitale de la Lorraine depuis Metz par une armée ennemie. Ce massif se compose de deux ouvrages principaux, le fort de Frouard et la batterie de l’Eperon et de 6 batteries d’artillerie. En 1914, plus de 1600 hommes et près d’une soixantaine de pièces d’artillerie défendaient ce secteur. Aujourd’hui, l’ensemble est riche de vestiges, on peut y trouver les trois et unique cuirassements encore en place, la tourelle de projecteur, la tourelle Mougin rabaissée et la tourelle Galopin de 155L. L’ensemble appartient toujours au ministère de la défense mais les deux ouvrages principaux sont gérés par une association de restauration. Plus de renseignement pour les visites l’Association de Sauvegarde du Patrimoine Fortifié de Frouard

Une  plate forme de tir de la batterie de Champigneulles

 Cliché VAUBOURG Cédric

Détail d’une plate forme de tir de la batterie de Champigneulles

Cliché VAUBOURG Julie

Armement des batteries d’artillerie en 1914

La batterie de Champigneulles

 Cliché VAUBOURG Julie

Une autre plate-forme de tir de la batterie de Champigneulles.

Cliché VAUBOURG Julie

L’extérieur de l’observatoire bétonné N°8.

Cliché VAUBOURG Cédric

L’accès vers l’observatoire bétonné N°8. Cliché VAUBOURG Julie

Détail de la cuisine aménagée en 1915 à la batterie de Champigneulles.

Cliché VAUBOURG Julie

Une cuisine aménagée en 1915 à la batterie de Champigneulles .

 Cliché VAUBOURG Julie

Détail d’un vestige de la batterie de Champigneulles.

Cliché VAUBOURG Julie

Vestige d’une plate forme à frein hydraulique.

Cliché VAUBOURG Julie

Des galeries creusées en 1915 à la batterie de Champigneulles. Cliché VAUBOURG Julie

L’intérieur de l’observatoire bétonné N°8. Cliché VAUBOURG Cédric

www.fortiffsere.fr VAUBOURG Cédric et Julie © COPYRIGHT Mentions légales

Rectangle à coins arrondis: Haut de page

Cliquez sur le fort ou la batterie sur la carte pour accéder aux ouvrages

L’organisation défensive du Parc Lattier

Détail des créneaux d’observation de  l’observatoire bétonné N°8. Cliché VAUBOURG Cédric

Croisement de galerie creusées en 1915 à la batterie de Champigneulles. Cliché VAUBOURG Cédric

Le parc Lattier

Dépôts intermédiaires

· Aucun dépôt mais un projet de 1908 prévoyait de construire 3 magasins de batterie

Poste de commandement

· Pas de poste de commandement

Abris de combat

· Pas d’abri mais le projet de 1908 prévoyait d’en construire 3

Ouvrage d’infanterie

· 1 petit abri près de la batterie de Champigneulles entre les deux observatoires bétonnés

· 1 ouvrage d’infanterie était projeté en 1908 à la Pointe de l’Eperon. Il aurait du être équipé d’une tourelle de 75R05 mais il ne sera pas construit.

Batteries d’artillerie

· 5 batteries dont 3 non armées en 1914. Un projet de 1908 prévoyait d’en construire 3 supplémentaires.

Nom

Etat et armement en 1914

La batterie de Champigneulles est une batterie enterrée où les canons sont à l’abri. Elle était prévu d’être remplacée par un projet de 1908 par la batterie Sud-ouest près du fort de Frouard mais les travaux ne seront pas effectués.

4 canons de 120 L

La batterie du Parc Lattier est une batterie enterrée où les canons sont à l’abri. Elle était prévu d’être remplacée par un projet de 1908 par la batterie Sud-est près du fort de Frouard mais les travaux ne seront pas effectués.

8 canons de 95

La batterie Nord est une batterie d’évacuation destinée à recevoir 4 canons de 95 de la batterie du Parc Lattier après évacuation de cette dernière.

Non armée

La batterie Est est une batterie d’évacuation destinée à recevoir 4 pièces de 95 de la batterie du Parc Lattier et les 4 pièces de 120 de la batterie de Champigneulles, une fois ces deux dernières évacuées.

Cette batterie sera supprimée en 1912 après l’installation de la tourelle de 75 car on juge qu’elle pourrait servir d’abri à un éventuel ennemi à proximité du fort de Frouard.

Non armée

La batterie Sud est une batterie d’évacuation pouvant recevoir 4 pièces de 95.  Elle se situe près de l’entrée de guerre du fort de Frouard.

Non armée

La batterie de Bellevue est une batterie armée de 6 pièces de 95, elle devait être déclassée en 1908 car un projet devait la remplacer par la batterie du Raybois

Désarmée

La batterie du Raybois est projetée en 1908 mais elle ne sera construite qu’en 1915. Son armement était prévu en 1908 pour 4 canons de 95.

Non construite

La batterie sud-est était prévue en 1908 pour remplacer la batterie du Parc Lattier. Elle ne sera jamais construite.

Non construite

La batterie sud-ouest était prévue en 1908 pour remplacer la batterie de Champigneulles. Elle ne sera jamais construite.

Non construite

 

12 pièces